FAQ Connexion
Rechercher Profil
Membres Groupes
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S’enregistrer
Partie 2 | Chapitre 02 | Les débuts de la famille humaine
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
NNSPS EVOLUTION Index du Forum  » DOSSIERS  » L'Humanité Revisitée : Des Origines à Demain  » Partie 2 | Chapitre 02 | Les débuts de la famille humaine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 270
Localisation: FRANCE

 Message Posté le: Lun 2 Sep - 14:17 (2013)    Sujet du message: Partie 2 | Chapitre 02 | Les débuts de la famille humaine
Répondre en citant

Ouvrage : Livre de Harmonyum Magakyar (Télécharger)
Partie 2 : Le Passé, l'Histoire de l'Homme et de la civilisation moderne
Chapitre 2 : Les débuts de la famille humaine


Chapitre 2 : Les débuts de la famille humaine

C'est à la suite de la dernière grande extinction massive, il y a environ 65 millions d'années, que les mammifères commencèrent leur développement en s'accaparant des niches écologiques de plus en plus nombreuses et variées. Mais contrairement à l'idée répandue par nos paléontologues dans l'esprit du public, le règne des dinosaures ne s'est pas achevé à la fin du crétacé. Certaines espèces, ce que l'on nomme les dinosaures aviens (de « oiseau ») ont survécu et ont prospéré, tenant le haut de la pyramide alimentaire ainsi que de nombreux autres secteurs, car leur capacité d'adaptation, leur sang chaud, leur aptitude à se déplacer sur de grandes distances (pour les espèces volantes), ainsi que leur système d'oxygénation, leur donnèrent un avantage certain sur les mammifères, qu'ils soient marsupiaux ou placentaires.

Ce stade de développement de la vie se retrouve aussi sur d'autres mondes vivants, et il existe des espèces intelligentes proches des oiseaux terrestres, ainsi que d'autres intermédiaires entre les reptiles et les dinosaures aviens (de aviaires, oiseau).

Ces similitudes entre des mondes ayant développés leurs propres écosystèmes indépendants, sont liées. Elément crucial : l'ADN. Toutes les formes de vie de l'Univers sont fondées sur une même technique d'assemblage génétique codé par l'acide polymère et ses différentes briques, les nucléotides, qui sont des points de convergence obligés dans le grand schéma cosmique de la vie. La matière telle qu'elle est constituée et les combinaisons d'éléments aboutissent nécessairement à cette solution. Cette notion de nécessité est dictée par des facteurs quantiques, et l'ADN ainsi que ses 4 nucléotides sont les plus optimaux. D'autres versions de ce système de construction biochimique peuvent apparaître mais sont moins performantes, et elles n'aboutissent pas à la formation de cellules vivantes complexes.

L'ADN est donc le seul langage commun entre toutes les formes de vie, mais si les combinaisons sont nombreuses, elles ne sont pas infinies.

Il y a des modèles liés à la structure même de l'ADN, si bien que la Nature a tendance à utiliser les mêmes schémas un peu partout. Ainsi, l’œil, organe sensitif servant à capter les radiations afin de faciliter une meilleure compréhension de l'environnement est très répandu, sous une forme ou une autre (facettes, globe, membranes sensibles). De même, afin de pouvoir fabriquer des objets et se servir d'outils, les formes de vie intelligentes ont toujours recours à des organes préhensiles, que ce soit des mains, des pinces, des ventouses ou des tentacules.

On retrouve donc sur différentes planètes des espèces évoluées assez semblables à certaines formes de vie terrestres, vivantes ou disparues : céphalopodes, insectes, reptiles, vers, batraciens, poissons, oiseaux, acariens, crustacés, trilobites etc... mais tous les modèles de base n'ont pas été automatiquement tous représentés sur notre Terre (ou n'ont pas encore tous été découverts), même si notre planète a su développer un échantillon représentatif des différents patrons des possibles génétiques.

Il existe par exemple une race originaire de Sirius qui aura un grand impact sur notre propre développement. Cette espèce intelligente fut « travaillée », comme beaucoup d'autres, par les civilisations primordiales jardinières. Cette race intelligente, les Raksasas (une dénomination pratique, référence aux démons védiques), a une morphologie et un métabolisme proche de nos dinosaures aviens, tels le vélociraptor, ayant évolués vers une bipédie proche de la nôtre, il y a de cela plusieurs millions d'années avant notre propre apparition sur Terre.

Malheureusement, et je développerai ce point dans la dernière partie de cet ouvrage, toutes les civilisations cosmiques ne deviennent pas des cultivateurs pacifiques. Certaines races, certes minoritaires, s'orientent vers un système de développement dominateur et conquérant. Bien entendu, il y a des facteurs liés à la génétique et aux conditions environnementales ayant mené à leur émergence, n'en reste pas moins que les Raksasas colonisèrent de nombreux mondes afin d'étendre leur domination et leur puissance, et ce dans le but de toujours s'étendre davantage.

Constamment à la recherche de ressources, ils exploitent systématiquement les mondes qu'ils découvrent, les pillent et parfois les endommagent irréversiblement. De ce point de vue, ils sont un véritable fléau que les races primordiales canalisent la plupart du temps. Néanmoins, et pour des raisons complexes que nous aborderons ultérieurement, leur expansion n'est pas complètement jugulée et il existe un principe de non intervention sophistiqué mis en place par les races les plus avancées laissant faire ces expansions malheureuses malgré tout.

Les Raksasas, qui sont donc beaucoup plus anciens que nous dans l'histoire de l'Univers, colonisèrent une partie des systèmes autour de leur planète mère, un monde orbitant autour du système d’étoiles triple de Sirius (A, B et C), plus précisément de Sirius B. La majorité de leurs colonies se développa donc dans cette proximité pratique, et fut un jour où cette frontière finit par atteindre notre Astre et ses planètes.

Leur métabolisme étant compatible avec notre environnement, ils s'installèrent en différents points et plus particulièrement sur la Terre et sa Lune (comme base arrière logistique), il y a de cela 4 ou 5 millions d'années.

A cette période, une espèce de primate semi-bipède de petite taille arpentait les savanes africaines. Cet ancêtre de l'homme et ses différents cousins avaient été repérés par les Civilisations Primordiales et notamment une espèce très active dans ce domaine, que la tradition populaire appelle « petits gris ».

Cette race très ancienne n'est pas à proprement parler une Civilisation primordiale, puisqu'ayant subit un « ingeneering » génétique, mais elle s'est rapidement spécialisée dans ce domaine pour des raisons spirituo-religieuse liées à leur propre expérience historique. Elle participa même à l'élaboration des Raksasas, et bon nombre d'espèces de forme humanoïde doivent leur aspect à l'intervention de ces « gris », car ils se servent volontiers de leur propre patrimoine génétique (qu'ils maîtrisent) pour hybrider les espèces animales repérées et les aider à avancer vers la voie de l'intelligence.

En réalité dans l'Univers, les formes humanoïdes sont relativement rares car la plupart des espèces intelligentes sont aquatiques, et pour celles qui choisissent la terre ferme, encore moins aboutissent à des formes reptiliennes ou mammaliennes.

L'action de ces cultivateurs « gris » est donc particulière à ce secteur de l'Univers, ce qui a influencé grandement les proportions à la hausse. Pour des raisons pratiques, et parce qu'il existe de nombreuses races humanoïdes grises dans l'Univers (leurs couleurs ne sont pas visibles dans notre spectre de réception et donc ils nous paraissent tous grisâtres), nous les nommeront Zétas, en référence à l'expérience vécue par Barney et Betty Hill dans les années 60, Betty Hill affirmant que ces êtres gris lui auraient montré leur monde d'origine dans la constellation de Zeta Reticuli. En fait peu importe leur lieu exact d'origine, ici aussi, cette dénomination a des raisons pratiques.

Les Zétas, en qualité de cultivateurs, étaient déjà actifs sur notre planète depuis des millions d'années et avaient eux-mêmes participé à l'apparition des céphalopodes intelligents. Suite au transfert de cette espèce sur un monde aquatique pour garantir sa survie, le dévolu des Zétas se porta sur des primates dont le potentiel leur paru extrêmement prometteur. Le tout était de libérer leurs mains de leur système de locomotion et ainsi leur permettre de les utiliser pour manier des outils. Un processus progressif d'amélioration, visant à la bipédie de ces primates, fut donc mis en action et différentes espèces d'homo de type erectus firent leur apparition dans les grandes plaines.

Or, il y a environ 4 millions d'années, la Terre fut colonisée par les Raksasas : comportant de nombreuses richesses, tant minières qu'en terme de biodiversité (c'est à dire de source de nourriture et de molécules originales), c'était un monde idéal pour assouvir leur soif de développement. Le tout était donc pour ces êtres intéressés de trouver un moyen d'exploiter ce monde vierge et riche.

Or, leur société, très hiérarchisée, rechigne aux basses besognes et se sert volontiers d'autres espèces animales comme main d’œuvre. Hors de question d'exploiter les richesses du sous-sol soi-même, ou de cultiver et d'élever des animaux. Très avancés scientifiquement (Ils ont quand même développé des moyens d'atteindre d'autres étoiles proches et de les coloniser, ce qui est un bel exploit technique), ils remarquèrent rapidement les primates bipèdes et sélectionnèrent des individus qu'ils modifièrent génétiquement : ils augmentèrent les capacités cognitives des créatures afin qu'elles puissent recevoir et exécuter des ordres simples, renforcèrent leurs caractéristiques physiques (musculature, ossature) et poussèrent encore plus loin la bipédie amorcée par les Zétas. Ainsi naquit l' « homo habilis » primitif, qui se déclina en différentes sous-espèces par la suite, chaque groupe évoluant parallèlement à partir de l'hybride artificiel pétri par les reptoïdes de Sirius B à partir d' « homos erectus » préexistants.

Nos lointains ancêtres furent donc modelés afin de devenir d'habiles et robustes esclaves pour les classes dirigeantes Raksasas et cette situation perdura jusqu'à ce que ces mêmes reptoïdes décident d'abandonner la région du système solaire, et particulièrement la Terre. La raison exacte de ce changement radical sera lui aussi abordé dans la dernière section de cet ouvrage, car elle mérite une explication détaillée et abondante afin de saisir toute la complexité de leur comportement.


- Le règne des dinosaures ne s'est pas achevé à la fin du crétacé.
- Ce stade de développement de la vie se retrouve aussi sur d'autres mondes vivants.
- Ces similitudes entre mondes ayant leurs écosystèmes indépendants sont liées. Élément crucial : l'ADN.
- L'ADN est donc le seul langage commun entre toutes les formes de vie.
- La Nature a tendance à utiliser les mêmes schémas un peu partout.
- Les formes de vie intelligentes ont toujours recours à des organes préhensiles : mains, pinces, ventouses ou tentacules.
- Notre planète a su développer un échantillon représentatif des différents patrons des possibles génétiques.
- Les Raksasas sont des bipèdes ayant une morphologie et un métabolisme proche de nos dinosaures aviens, tel le vélociraptor.
- Certaines races, certes minoritaires, s'orientent vers un système de développement dominateur et conquérant.
- Les Raksasas colonisèrent de nombreux mondes afin d'étendre leur domination et leur puissance.
- Il existe un principe de non intervention sophistiqué mis en place par les races les plus avancées.
- Les Raksasas colonisèrent une partie des systèmes autour de leur planète mère.
- Il y a 4 ou 5 millions d'années, ils s'installèrent en différents points et plus particulièrement sur la Terre et sa Lune.
- Les Gris participèrent à l'élaboration des Raksasas et des Humains. Mais aussi des céphalopodes intelligents.
- Les Gris hybrident les espèces animales repérées et les aident à avancer vers la voie de l'intelligence.
- Dans l'Univers, les formes humanoïdes sont relativement rares, les formes aquatiques sont majoritaires.
- Il existe de nombreuses races humanoïdes grises dans l'Univers qu'on appellera Zétas.
- Les Zétas nous ont permis d'obtenir la bipédie afin de libérer nos mains (homo erectus).
- Il y a environ 4 millions d'années, la Terre fut colonisée par les Raksasas.
- Ils ont dû trouver un moyen d'exploiter ce monde vierge et riche sans s'abaisser aux basses besognes..
- Ils modifièrent génétiquement quelques homo erectus, donnant naissance aux homo habilis, des esclaves.
- Cette situation perdura jusqu'à ce que ces mêmes Reptoïds décident d'abandonner la région du système solaire.

_________________
Livre de Harmonyum
Blog nnsps-evolution
Forum NousNeSommesPasSeuls


 Revenir en haut »
Publicité






 Message Posté le: Lun 2 Sep - 14:17 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut »
Rama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 270
Localisation: FRANCE

 Message Posté le: Lun 2 Sep - 19:24 (2013)    Sujet du message: Partie 2 | Chapitre 02 | Les débuts de la famille humaine
Répondre en citant

Premières questions

1. Jusqu'à quand ont existé sur Terre les dinosaures aviens ?
2. La forme bipède ou humanoïde n'est donc pas une finalité ?
3. Y a-t-il plus d'espèces comme les Zétas ou plus comme les Raksasas ?
4. Quel genre de ressources cherchaient les Raksasas sur Terre ?
5. Pourrais-tu nous montrer des images représentant le mieux les Zétas et les Raksasas ?
6. Pourrais-tu nous donner une estimation de l'âge de ces deux civilisations ?
7. T'es-t-il possible d'en dire plus sur les races primordiales ?
8. Peux-tu mieux décrire les particularités physiques et psychiques des deux races ?
9. Pourrais-tu nous parler un peu plus des croyances religieuses de ces deux espèces ?

_________________
Livre de Harmonyum
Blog nnsps-evolution
Forum NousNeSommesPasSeuls


 Revenir en haut »
harmonyum
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2013
Messages: 112

 Message Posté le: Mer 4 Sep - 20:26 (2013)    Sujet du message: Série de réponses n°1 pour "Les débuts de la famille humaine"
Répondre en citant

Je vais reprendre les questions une par une afin de cibler les réponses :


1 - Les dinosaures aviens sont les ancêtres de oiseaux, donc techniquement, le moineau dans votre jardin est un "dinosaure avien"


2 - La forme bipède n'est pas une finalité. Ce qu'il l'est par contre, c'est de libérer un moyen de saisir des objets, car sans cette capacité, aucune espèce ne peut utiliser d'outils. On peut considérer par exemple que la trompe de l'éléphant est un organe préhensile, qui peut lui servir à utiliser des outils, même rudimentaires. De nombreuses races d'ET ne sont pas bipèdes, mais la totalité de celles qui fondent des civilisations ont un organe préhensile : tentacule, trompe, pince etc... les choses sont très variées. Dans ces conditions, on comprend bien qu'être sur deux pattes n'est pas obligatoire. Les mammifères terrestres auraient eu 6 pattes au départ, deux seraient peut être devenues des mains, et nous marcherions sur 4 pattes quand même, un peu comme certaines créature mythologiques (centaure). Dans l'Univers, vu qu'il y a beaucoup plus d'espèces aquatiques que terretres, on peut même dire que la bipédie est très minoritaire.


3 - Il y a bien plus d'espèces comme les Zétas que comme les Raksasas si on parle de mode d'organisation sociale. Le fonctionnement héirarchisé et hautement concurrentiel des Raksasas les bride, puisqu'ils ne peuvent pas posséder la télépathie (vu qu'ils passent leur temps à comploter les uns contre les autres, ce serait un comble !). De même, ils passent plus de temps à détruire qu'à construire, et leur bilan est bien plus souvent négatif en terme de développement. De même, leur avancement technologique est diminué par le sabotage continuel et les autodestructions. Sur tous les points, les races qui fonctionnent comme les Raksasas finissent automatiquement par stagner. Bien entendu, il suffit de tout inverser pour comprendre que les Zetas et autres races communautaires et solidaires profitent des avantages inverses et voient leur développement accéléré. De plus naturellement, peu de races de type Raksasas survivent à leur "puberté" et s'autodétruisent. Le peu qui survit à ce cap est donc bien faible.


4 - Les Raksasas sont en quête de tout ce qui peut leur donner un avantage tactique dans leurs guerres, mais c'est surtout de la main d'oeuvre qu'ils convoitent, car les élites raksasas ne participent pas aux combats et font faire les sales besognes par leurs esclaves, qui peuvent et sont souvent originaires d'autres planètes conquises. Quand ces créatures sont venues sur Terre, elles sont venu voir si une race primitive pouvait être exploitée, et le primate bipède qui vivait à cet époque n'était pas apte à cette tâche. Il fut donc amélioré pour accélérer son développement : c'est ainsi que l'espèce humaine est apparue sous une forme basique, forme qui donnera deux groupes distincts ensuite, les humains (nous) et les annunakis. Pour comparer, il suffit de voir ce que les humains font aujourd'hui quand ils découvrent des pays vierges (découverte des amériques etc...). Même fonctionnement, même stratégie.


5 - Je ferais une recherche à propos des photos les plus représentatives, mais cela pose déjà un problème pour les zétas qui ont de multiples sous espèces, sans parler de certains qui sont hybridés avec des humains (des grands blonds avec de grands yeux à pupille).


6 - Les Raksasas ont plusieurs millions d'années d'existence, les Zetas plusieurs centaines de millions. Chiffrer plus que cela m'est difficile, je n'ai pas de données exactes (qui ne seraient de toute façon pas très parlantes).


7 - Les races primordiales sont très mystérieuses, même pour les ET qui me contactent. Elles sont si évoluées qu'elles se situent aujourd'hui dans des dimensions supérieures et communiquent peu avec les mondes plus primitifs. Elles se contentent de faire la "police" grâce à leurs immenses capacités. Par exemple, certains ET inférieurs peuvent se retrouver bloqués et ne pas pouvoir atteindre certaines planètes, comme si un "champ de force" les en empêchait. C'est le type de manifestation dont sont capables ces races supérieures.


8 - Ces deux espèces (Raksasas et Zetas) sont des espèces bipèdes à sang chaud qui partagent la même particularité, notamment un polymorphisme. Chez les Raksasas, les familles royales ont des appendices (cornes et griffes) hypertrophiées en signe de supériorité, contrairement aux basses classes qui sont très neutres. Chez les zétas, ce n'est pas une question de hiérarchie mais de fonction. Ces formes sont des spécialisations notamment au niveau du cerveau afin que ceux-ci soient plus efficaces dans un domaine particulier. Par exemple, les gris "moyens" sont spécialisés en télépathie, les petits dans la prise de décision rapide et les tâches physiques, et il existe d'autres zetas qui ne participent pas forcément aux abductions et qui ont d'autres particularités (comme avoir un cerveau spécialisé dans l'innovation, ou encore dans la modélisation de pensées abstraites). Chez les Zétas, il n'y a pas de hiérarchie entre ces différentes formes contrairement aux Raksasas qui utilisent ces particularités pour marquer leur rang social.


9 - Je suppose que tu veux parler des Zetas et des Raksasas. Les Zetas ont une religion très pragmatique, puisque pour eux il existe un Dieu créateur qui veille sur l'Univers tout en faisant partie. Il n'ont pas de rites, ne font pas de prières etc... Ils se contentent d'honorer ce "dieu" en essayant de comprendre l'Univers qu'il a créé. les Raksasas sont athées et souvent les rois reptiliens se prennent eux même pour des dieux vivants. Ils ne se posent pas vraiment de questions sur leur passé, ils sont empêtrés dans leur présent. mais s'ils ne croient pas en un Dieu, ils font par contre beaucoup de rituels, notamment pour honorer leur clan, leurs chefs. ce sont des rituels de soumission et d'offrandes presque continus où les Rois demandent en continu des prières (la prière étant un acte de soumission et d'obéissance). De nombreux sacrifices sont également effectués, soit pour nourrir le Roi avec ses propres esclaves (jeunes de préférence), soit pour tester le degré de soumission des parents (qui sacrifient alors leur progéniture). Ces rituels sont là pour maintenir un contrôle psychologique constant sur les sujets. Ces deux visions sont très instructives sur notre propre fonctionnement religieux, soit dit en passant !
_________________
https://www.facebook.com/harmonyum.magakyar


 Revenir en haut »
Rama
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 270
Localisation: FRANCE

 Message Posté le: Jeu 5 Sep - 13:48 (2013)    Sujet du message: Partie 2 | Chapitre 02 | Les débuts de la famille humaine
Répondre en citant

Vous pouvez désormais poser vos propres questions.
Merci de faire un effort de présentation et d'orthographe.

_________________
Livre de Harmonyum
Blog nnsps-evolution
Forum NousNeSommesPasSeuls


 Revenir en haut »
bluesearch


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2013
Messages: 10
Localisation: paris

 Message Posté le: Mer 16 Oct - 13:47 (2013)    Sujet du message: Partie 2 | Chapitre 02 | Les débuts de la famille humaine
Répondre en citant

 bonjour
 
je voudrais poser des questions au sujet du livre
 
mais j ai l impression que vous avancer par etape avec le livre et mes questions concernent des parties du livre plus lointaines
 
dois je attendre que vous atteignez ces parties ou chapitres  du livre ?
 
j ai vu qu il y a avait aussi  dans la rubrique "DIVERS " une question  concernant le livre  mais que celle ci était verouillè en attendant de PREPARER tout cela

en bref je voudrais savoir dans quelle rubrique tout ceci  se fera  et faut il attendre qu une certaine chronologie du livre defile ........ou peut on balancer nos questions direct ?

merci d avance Smile


 Revenir en haut »
harmonyum
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2013
Messages: 112

 Message Posté le: Mer 16 Oct - 21:46 (2013)    Sujet du message: Partie 2 | Chapitre 02 | Les débuts de la famille humaine
Répondre en citant

Il est peut être possible de créer un nouveau sujet concernant tes questions et de les mettre en rapport avec un chapitre particulier. Il faudrait que tu les poses, comme cela on pourra s'organiser après.
_________________
https://www.facebook.com/harmonyum.magakyar


 Revenir en haut »
Contenu Sponsorisé






 Message Posté le: Aujourd’hui à 18:47 (2017)    Sujet du message: Partie 2 | Chapitre 02 | Les débuts de la famille humaine

 Revenir en haut »
Montrer les messages depuis:   
NNSPS EVOLUTION Index du Forum  » DOSSIERS  » L'Humanité Revisitée : Des Origines à Demain  » Partie 2 | Chapitre 02 | Les débuts de la famille humaine
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation


Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson
Copyright © Jakob Persson 2003



Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com